Diplomatie n° 39

Pour la quarantième édition de son annuaire des conflits dans le monde, le Stockholm International Peace Research Institute évalue à seize le nombre des conflits armés qui ont secoué le monde en 2008, soit deux de plus que l’année précédente. Ces guerres, concernant quinze zones géographiques, sont au nombre de trois en Afrique (Burundi, Somalie, Soudan), trois en Amérique (Colombie, Pérou, États- Unis), sept en Asie (Afghanistan, Inde/Cachemire, Birmanie/État Karen, Pakistan, Philippines, Mindanao/Philippines, Îlam tamoul/Sri Lanka) et trois au Moyen-Orient (Irak, Israël/Territoires palestiniens, Turquie/Kurdistan).

Les chercheurs suédois se livrent par la même occasion à un petit exercice de classement des pays les plus belliqueux et les plus pacifiques en leur affectant une note sur la base de 23 indicateurs. Au titre des plus vertueux arrivent en tête la Nouvelle- Zélande, puis le Danemark, la Norvège, l’Islande et l’Autriche. S’agissant des plus belliqueux, le Soudan arrive en tête, suivi d’Israël, de la Somalie, de l’Afghanistan et de l’Irak. Parmi les principaux responsables de dépenses militaires en 2008, les Etats-Unis devancent largement tous les autres pays avec 607 milliards de dollars (soit 41,5 % des dépenses militaires mondiales), très largement devant la Chine (84,9 milliards de dollars, soit 5,8 % des dépenses militaires mondiales) et la France (65,7 milliards de dollars, soit 4,5 % des dépenses militaires mondiales). Certes, les pays membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies ont le devoir d’engager d’importantes dépenses militaires pour assurer la paix et la stabilité du monde, et cette situation justifie à elle seule que les cinq leaders en termes de dépenses militaires soient également les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU. Pour autant, cela n’explique ni l’écrasante position des États-Unis (avec un écart de plus de sept avec la Chine !), ni la présence juste derrière ce club des Cinq, de pays que la communauté internationale avait souhaité démilitariser en 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale (Allemagne et Japon). Sans doute faut-il réfléchir à ce qui véritablement concourt à imposer une culture de paix au sein des nations. C’est toute l’ambition de ce numéro d’été… Bonne lecture !

Sommaire

Focus
Chronologie Avril-mai 2009
Chronologie Mai-juin 2009
Actualités internationales
Cartographier les risques politiques et terroristes, entretien avec Robert Seror, directeur du département « Risques politiques et spéciaux » d’Aon.
Focus Méditerranée

 
Points chauds
La Moldavie : maillon faible entre Europe et Russie, par Commission pour le respect des obligations et engagements des Etats membres du Conseil de l’Europe auteur du rapport Le fonctionnement des institutions démocratiques en Moldavie (avril 2009).
Tableau de bord La Moldavie
Algérie : la passerelle ébranlée, par Saïd Sadi, président du Rassemblement pour la culture et la démocratie, député à l’Assemblée algérienne.
Portfolio

 
Dossier. Paradis et enfers, ces pays toujours en paix et ceux toujours en guerre…
Il n’y a pas de peuple heureux, par Philippe Moreau Defarges, chercheur et codirecteur du rapport RAMSES, auteur notamment de La guerre ou la paix, les vingt-cinq questions décisives, Armand Colin.
Les opérations de maintien de la paix des Nations Unies en 2009 : pour un maintien de la paix plus responsable, par Alexandra Novosseloff, chercheur associé, Centre Thucydide, université Paris-Panthéon-Assas (Paris 2).
Neutralité en temps de paix et de guerre, par Christine Agius, maître de conférences en relations et politiques internationales, université de Salford (Manchester).
La politique étrangère suédoise. Enjeux pour l’Europe et la paix, entretien avec S.E.M. Gunnar Lund, ambassadeur de Suède en France.
La neutralité, la paix et la guerre vues de Suisse, entretien avec Micheline Calmy-Rey, Conseillère fédérale de la Confédération suisse.
ATLAS des États belliqueux et des États pacifistes

 
Géopolitique
L’industrie des prises d’otage, entretien avec Matthieu Gressier, chargé de la coordination interministérielle et des relations extérieures, Jean-Pierre Galland, chef de l’unité de gestion des affaires individuelles et le Dr Christophe Schmit, conseiller médical, Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes.
Cartographie Risques terroristes dans le monde en 2009

 
Stratégie
Les enjeux géostratégiques de la nouvelle base interarmées française dans le golfe Arabo-Persique, par Philippe Boulanger, maître de conférences en géographie à l’université Paris-Sorbonne. De 2006 à 2009, il fut directeur des études de géographie à l’université Paris Sorbonne-Abou Dhabi (Émirats arabes unis).
Cartographie Abou Dhabi : une base française au croisement d’axes stratégiques
La France et les Émirats arabes unis, entretien avec Nicolas Sarkozy, président de la République française.

 
Histoire
Staline, Beria : le grand retour, par Hélène Blanc et Renata Lesnik, politologues et criminologues.
Portfolio

 
Alertes de sécurité
Cartographie Alertes de sécurité dans le monde
Cartographie La pandémie H1N1

 
 
Livres et revues
     

Diplomatie n° 39, AREION Group/Capri, Lambesc, juillet-août 2009. 92 pages, 23 x 30 cm, broché (6,70 €)

 

Pas de commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Magazine DIPLOMATIE » Il n’y a pas de peuple heureux - [...] dans le magazine DIPLOMATIE n° 39 (mai-juin 2009). Tous droits réservés. Aucune reproduction n’est autorisée sans [...]
  2. Magazine DIPLOMATIE » Algérie : la passerelle ébranlée - [...] dans le magazine DIPLOMATIE n° 39 (mai-juin 2009). Tous droits réservés. Aucune reproduction n’est autorisée sans [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>